Science économique

QuestionnementsObjectifs d’apprentissage
Comment un marché
concurrentiel
fonctionne-t-il ?
- Savoir que le marché est une institution et savoir distinguer les
marchés selon leur degré de concurrence (de la concurrence
parfaite au monopole).
- Savoir interpréter des courbes d’offre et de demande ainsi que
leurs pentes, et comprendre comment leur confrontation
détermine l’équilibre sur un marché de type concurrentiel où les
agents sont preneurs de prix.
- Savoir illustrer et interpréter les déplacements des courbes et
sur les courbes, par différents exemples chiffrés, notamment
celui de la mise en œuvre d’une taxe forfaitaire.
- Savoir déduire la courbe d’offre de la maximisation du profit par
le producteur et comprendre qu’en situation de coût marginal
croissant, le producteur produit la quantité qui permet d’égaliser
le coût marginal et le prix ; savoir l’illustrer par des exemples.
- Comprendre les notions de surplus du producteur et du
consommateur.
- Comprendre la notion de gains à l’échange et savoir que la
somme des surplus est maximisée à l’équilibre.
Comment les marchés
imparfaitement
concurrentiels
fonctionnent-ils ?
Comprendre, à l’aide d’exemples, les principales sources du
pouvoir de marché (nombre limité d’offreurs, ententes et
barrières à l’entrée).
- Comprendre que le monopole est faiseur de prix et être capable
de donner des exemples de monopoles (monopole naturel,
institutionnel et d’innovation).
- Comprendre, à l’aide de représentations graphiques et/ou d’un
exemple chiffré, que l’équilibre du monopole n’est pas efficace.
- Comprendre ce qu’est un oligopole et, à l’aide du dilemme du
prisonnier, pourquoi les firmes en oligopole ont intérêt à former
des ententes.
- Comprendre que la politique de la concurrence, en régulant les
fusions-acquisitions et en luttant contre les ententes illicites et
les abus de position dominante, augmente le surplus du
consommateur.
Quelles sont les
principales défaillances
du marché ?
Comprendre que le marché est défaillant en présence
d’externalités et être capable de l’illustrer par un exemple
(notamment celui de la pollution).
- Comprendre que le marché est défaillant en présence de biens
communs et de biens collectifs, et être capable de l’illustrer par
des exemples.
- Connaître les deux principales formes d’information
asymétrique, la sélection adverse et l’aléa moral, et être
capable de les illustrer par des exemples (notamment celui des
voitures d’occasion pour la sélection adverse et de l’assurance
pour l’aléa moral).
- Comprendre que la sélection adverse peut mener à l’absence
d’équilibre.
- Être capable d’illustrer l’intervention des pouvoirs publics face à
ces différentes défaillances.
Comment les agents
économiques se
financent-ils ?
Comprendre que le financement consiste à couvrir des
besoins de financement par des capacités de financement.
- Comprendre que le taux d’intérêt – à la fois la rémunération du
prêteur et le coût du crédit pour l’emprunteur – est le prix sur
le marché des fonds prêtables.
- Savoir que le revenu disponible des ménages se répartit entre
consommation et épargne et qu’ils peuvent dégager des
besoins ou des capacités de financement.
- Savoir ce qu’est l’excédent brut d’exploitation et comprendre
que les entreprises se financent par autofinancement et
financement externe (emprunts bancaires et recours au
marché financier, en particulier actions et obligations).
- Savoir que le solde budgétaire résulte de la différence entre
les recettes (fiscales et non fiscales) et les dépenses de
l’État ; comprendre que le déficit budgétaire est financé par
l’emprunt et savoir qu’une politique de dépenses publiques
peut avoir des effets contradictoires sur l’activité (relance de la
demande / effet d’éviction).
Qu’est-ce que la
monnaie et comment
est-elle créée ?
Connaître les fonctions de la monnaie et les formes de la
monnaie.
- Comprendre comment le crédit bancaire contribue à la
création monétaire, à partir du bilan simplifié d’une entreprise
et de celui d’une banque.
- Comprendre le rôle de la banque centrale dans le processus
de création monétaire, en particulier à travers le pilotage du
taux d’intérêt à court terme sur le marché monétaire, et
comprendre les effets que ces interventions peuvent produire
sur le niveau des prix et sur l’activité économique.